Greenfield Festival – Interlaken – 9 au 11 Juin 2011

Concerts Pas de commentaires

Perché entre montagnes et lacs, le greenfield festival bénéficie d’un cadre magnifique. Sur la base aérienne d’Interlaken, le temps fut bien mitigé pendant les trois jours. Un brin de soleil est venu donner de l’espoir aux métalleux et autres spectateurs venus écouter la cinquantaine de groupes présents.

C’est ainsi que la première journée définitivement entamée par Anti-Flag puis allègrement dynamisée par l’énergie celtique de Flogging Molly ira faire un détour par les incontournables System Of A Down, qui ont réalisé un show d’une qualité peut-être supérieure à ceux de leur tournée européenne. Après cette flopé de dynamisme, un petit break plus mélodique et alternatif avec les californiens de Dredg. Enfin pour clore ce premier jour, les Foo Fighters se sont chargés d’amorcer l’ambiance de la première nuit post concert.

Le lendemain, sous des bribes de soleil, quoi de mieux que d’écouter les petits groupes de la région tels les Rambling Wheels pour se diriger ensuite vers des mélodies beaucoup plus hargneuses. Ainsi, Wolfmother, Lacuna Coil, Comeback Kid, Converge, Apocalyptica et Disturbed entre autres se sont partagés les deux scènes du festival.

Le dernier jour du festival commença fort avec les allemands de Long Distance Calling, suivi des pop-rockeurs d’Itchy Poopzkid, beaucoup moins originaux que les précédents. Le reste de la journée a été parsemé de nombreuses découvertes comme We Butter The Bread With Butter, boys band métal pour adolescentes pré pubères mais aussi The Ocean, Favez ou encore The Young Gods. Enfin Volbeat conclut ce festival avec élégance.

Iceland Airwaves Festival

Concerts Pas de commentaires

Reykjavik, capitale de l’Islande, accueille tous les ans à la mi-octobre, un des plus gros festivals de la saison. Avec plus de 250 groupes, 5 jours de concerts et de nombreux événements en parallèle, l’Iceland Airwaves est une semaine intense en musique.

Les concerts se déroulent dans les bars et salles du centre-ville. Cette proximité et la quantité d’artistes présents imprègnent totalement la ville d’une ambiance sonore omniprésente.

La majorité des artistes est islandaise mais on peut également rencontrer des groupes venus de toute l’Europe et du Nord-américain. En effet, cette année, une des têtes d’affiche était le suédois Robyn et trois gaillards français ont pu présenter leur show.

Ce festival a avant tout pour but de faire découvrir ne nouveaux groupes au public islandais. C’est ainsi qu’on trouve des perles comme Stafrænn Hákon, Fönksveinar, Feldberg, Zack & Foes ou encore Hjaltalín. Mais les programmateurs n’oublient pas pour autant les meilleurs groupes Islandais tels que Mammút, Agent Fresco, Bloodgroop, Dikta ou For A Minor Reflection.

En cinq jours, nos oreilles en prennent vraiment un coup. Parmi les nombreux groupes, il est difficile de faire son choix : 250 groupes à écouter pour planifier sa journée, et ils sont tous bons voire excellents !

Pour conclure, ce festival est vraiment dingue mais deux petits points négatifs peuvent être améliorés : la quantité de groupes et les longues files d’attente à l’entrée des salles.

L’édition 2011 est prévue du 12 au 16 octobre. En attendant,  EatMusic vous propose de découvrir le festival à travers ses photos : http://www.icelandairwaves.is/ !

Rendez-vous l’année prochaine !

Sonnenrot Festival – Eiching bei München – 16 & 17 Juillet 2010

Concerts 1 Commentaire

Live report en photos du festival Sonnenrot à Eiching bei München (Allemagne).

(Cliquez sur une image pour l’agrandir et lancer le diaporama)

Merci à Versus Barbershop & Diogenis Pictures pour leur accueil.

Plasticines, Luke, VV Brown, Shaka Ponk – Point Gamma, École Polytechnique – 5 Juin 2010

Concerts Pas de commentaires

Le Point Gamma est la plus importante soirée étudiante de l’année, l’occasion rêvée pour toucher un public jeune et nombreux. Les fans étaient au rendez-vous.

Arrivés un peu après le début du concert des Plasticines, on a pu goûter aux joies de la voix de Katty, dont le nom était beuglé par quelques jeunes hommes visiblement très touchés par son talent. On leur reproche souvent des paroles pauvres, il faut dire que «I’m a B.I.T.C.H» n’est pas la phrase la plus poétique qu’il m’ait été donnée d’entendre, mais les françaises ont su mettre l’ambiance et chauffer la place d’armes de la plus célèbre des écoles d’ingénieur. Pourtant à 20h, les étudiants sont davantage dans leurs chambres en train d’arroser leur soirée que devant les enceintes. Une centaine cependant était présent et cela nous a permis de les voir de très près. On ne peut tout de même pas rester stoïque devant le rythme entraînant qu’elles imposent et ne pas scander en même temps qu’elles leur fameux slogan. Bref, un bon début de soirée.

Le temps d’aller faire un petit tour des bars intérieurs, et Luke montait sur scène. Bizarrement, la folie pop-rock qui s’était emparée de moi est très vite retombée en entendant les tristes mélodies du groupe. Ne voulant pas faire durer le supplice, nous sommes vite rentrés danser dans le grand hall de l’école. Là, quelques DJ médiocres mixaient des morceaux plus ou moins connus. On a donc préféré aller se trémousser dans un recoin où le DJ en titre de mon école nous passait de la bonne musique accompagnée d’effets laser envoûtants.

Nous lassant aussi de cette activité, nous avons décidé de retourner voir le concert. Et quel soulagement en découvrant que ce n’était plus Luke mais VV Brown qui occupait la scène ! Une boule d’énergie, de soûl et de rock nous a alors submergée. VV Brown a pourtant connu des échecs aux États-Unis, mais on ne pouvait lui réserver qu’un accueil formidable en France. Auteur, compositrice et interprète, VV Brown est un délice à écouter et à suivre. Elle sait nous entraîner sur des rythmes et des mélodies différentes de ce que l’on écoute habituellement mais passionnante. Un peu trop court, à notre goût, le concert prend fait vers minuit…

…laissant ainsi la place au groupe Shaka Ponk. Pour les novices en la matière, c’est un groupe composé de sept garçons français créé en 2004 et qui a trouvé son bonheur en Allemagne. Leur son est à la fois rock, funk et électro. Le but était de créer un univers musical et un concept à part entière. S’adressant ainsi à toute sorte de public, leur concert de plus de 2h a touché tous les âges : on ne différenciait plus le lycéen du jeune diplômé. Les effets graphiques synchronisés sur la musique en a étonné plus d’un et la puissance de leurs morceaux nous ont laissé sans voix. Depuis, on n’écoute plus que ça ! Seul bémol au tableau, on n’entendait pas assez la voix du chanteur…

Une excellente soirée, de très bons concerts, de la musique plein les oreilles, des Pringles plein les poches…bref un formidable moment musical passé ensemble et dans des conditions quasi optimales (oui, prenez garde aux chaussures que vous portez ce soir-là, mes pieds en savent quelque chose !!).

Retrouvez chacun de ces groupes sur leur site et MySpace respectifs :
http://www.lesplastiscines.com | http://www.myspace.com/plastiscine
http://www.luke.com.fr | http://www.myspace.com/lukelegroupe
http://www.vvbrown.com | http://www.myspace.com/vvbrown
http://www.shakaponk.com | http://www.myspace.com/shakaponk

Marcel et son Orchestre – File 7 – 27 Septembre 2009

Concerts Pas de commentaires

Un concert? Non, un spectacle d’une bonne heure et demie que l’on n’a pas vu passer. Après un démarrage en douceur avec le public, un échange grandissant s’en est suivi, à la fois musical et drôle.

Ce groupe de punk ska nous a emmené dans leur monde totalement déjanté, à travers des mélodies entrainantes jouées au saxophone, au trombone et à la trompette. Habillés à la mode des sixties, ils sont à la fois libérés dans leur comportement et leurs paroles, tout en restant pudiques.

Pas le temps de s’ennuyer avec Marcel et son orchestre! Entre chansons à textes festifs, paroles revendicatives voire politiques, ils nous ont fait rire dans une ambiance détendue, en faisant souvent participer le public.

Un spectacle réussi à Magny le hongre sur la scène du File 7!

Un moment de détente vraiment agréable à la fin duquel il était difficile de partir.

Marcel et son orchestre? Expérience à faire et à refaire!

« Articles précédents