Street Sweeper Social Club – The Ghetto Blaster EP

Albums Pas de commentaires

Après avoir sorti un premier album éponyme en 2009, Street Sweeper Social Club (SSSC) revient avec un EP de sept titres. Le duo Tom Morello et Boots Riley délivre toujours ce son particulier entre rock et rap.

L’énergie du groupe nous entraîne dans ce mélange dépassant les limites d’un style ! Avec les paroles de Boots Riley qui surfent tranquillement sur les riffs de guitare acérés de Tom Morello, tout au long de l’album, l’écoute est parfaitement fluide.

Cependant, rien n’est vraiment nouveau du côté musical pour ce disque. On notera tout de même la reprise de Paper Planes (M.I.A.). En effet, ce titre qui reste deux ans après sa sortie un succès, ressort de la plus belle manière, que ce soit par la voix ou la rythmique du duo.

Au final, si vous ne connaissez pas SSSC, cet EP est le meilleur moyen de découvrir ce groupe. Pour les autres, ce CD est tout simplement dans la lignée du précédent : soigné et énergique !

Tracklist :
01 – Ghetto Blaster – 03:26
02 – Everything – 03:41
03 – Paper Planes – 02:55
04 – The New Fuck You – 03:26
05 – Scars – 03:54
06 – Mama Said Knock You Out – 04:26
07 – Promenade (Guitar Fury Remix) – 03:40

Retrouvez The Ghetto Blaster EP chez votre disquaire favori.

N’hésitez pas à découvrir Street Sweeper Social Club sur leur site ou sur leur MySpace.

Matisyahu – Elysée Montmartre – 14 Octobre 2009

Concerts Pas de commentaires

Matisyahu est passé en concert à l’Élysée Montmartre. Lors de cette soirée, accompagné par le groupe Roots Tonic, l’artiste a joués huit morceaux pendant environ une heure trente.

Le rabbin en a profité pour inviter différentes personnalités. C’est ainsi que nous avons eu la chance d’assister à une Battle de slam. Matisyahu s’est très bien défendu face à son adversaire bien plus expérimenté.

Matisyahu a aussi improvisé un morceau de beat box qui était aussi plutôt réussi et surprenante.

Cependant malgré ces deux moments originaux et les quelques morceaux de reggae dub, le concert s’est avéré répétitif et ennuyeux.

Pour avoir découvert Matisyahu sur scène, la seule chose sympathique et agréable à noter est l’énergie qu’il déploie.

Au final, ce concert n’aura pas été des plus palpitants, les longues montées lyriques entrainant une lassitude auditive. On peut encore regretter les quelques morceaux reggae qui, à coté, étaient beaucoup plus énergique!

Massive Attack – Splitting The Atom EP

Albums Pas de commentaires

En attendant Weather Underground, le nouvel album de Massive Attack (attendu pour février 2010), nous avons droit à un EP : Splitting the Atom.

Le but avoué de ce dernier est de nous faire découvrir le nouveau son de Massive Attack (dont on peut dire qu’il change à peu près à chaque album) et que l’on pourra pleinement apprécier à la sortie du nouvel album.

Après écoute de la première piste, les sources d’inspirations sont évidentes. On notera le caractère très froid de la musique, si propre à Mezzanine (leur troisième album) et les sonorités très africaines de leurs débuts.

Le principal problème de cet EP : toutes les chansons se ressemblent, mis à part la dernière (qui ressemble beaucoup à du Portishead… Beth Gibbons en moins), ce qui en plus de laisser une passable impression de réchauffé quant au style nous permet de nous interroger sur la “diversité” du nouvel album ; concernant ce dernier point, réponse en février prochain.

Que l’on apprécie ou non la sonorité reste une question de goûts, mais on aurait préféré un EP présentant un peu plus de diversité.

Tracklist :
01 – Splitting The Atom – 05:17
02 – Pray For Rain – 06:44
03 – Psyche (Van Rivers & The Subliminal Kid Remix) – 03:48
04 – Bulletproof Love (Christoff Berg Remix) – 06:43

Retrouvez Splitting The Atom chez tout revendeur de disque en version digitale.

Vous pouvez aussi découvrir cet EP via le site web du groupe, leur MySpace.

One Day As A Lion – One Day As A Lion (EP)

Albums Pas de commentaires

Alors que Rage Against The Machine est en pleine reformation, pour une série de concerts, festivals et pourquoi pas un nouvel album, Zack de la Rocha, le chanteur, en profite pour sortir discrètement un EP avec l’ancien batteur de The Mars Volta, Jon Theodore.

One Day As A Lion, ce n’est pas du Rage. Même si on retrouve des sonorités dans la voix de Zack, le projet est beaucoup plus simple.

Cette simplicité est surement identique à celle du choix du nom, quoi que tout de même particulier. En effet, si les deux Messieurs ont choisi ce nom, c’est à cause d’une photo d’un graffiti sur lequel on peut distinguer :

Il vaut mieux vivre une seule journée dans la vie d’un lion que des centaines d’années dans la peau d’un agneau.

Si on décortique un peu cette phrase, on peut y comprendre plein de choses. Tout comme dans les paroles que Zack concocte. Toujours plus engagées les unes que les autres.

On notera par contre que niveau musical, ce n’est pas très riche, mais on se trouve à la limite de deux styles. Dans chaque sens, la corde qui délimite les deux types de musique aux origines pas bien différentes est prête à céder. La batterie bien présente et les sons lourds de basse/synthé nous rapprochent du Rock, tandis que le chant et les rythmes nous rapprochent du Hip-Hop.

Pour cet EP, on est bien dans un monde à part, où le mélange n’est pas un problème puisqu’un album est normalement prévu pour cet automne.

Tracklist :
01 – Wild International – 03:47
02 – Ocean View – 04:07
03 – Last Letter – 03:59
04 – If You Fear Dying – 03:57
05 – One Day As A Lion – 04:25

Retrouver cet EP chez vos revendeurs favoris.

N’hésitez pas à faire un tour du coté de cette frontière entre deux mondes, en visitant leur site, leur MySpace.

Tricky – Knowle West Boy

Albums Pas de commentaires

Pour tous ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas, Tricky est un musicien britannique qui a grandi a Bristol. Il fit parti dans les années 1980 DU sound system de Bristol : The Wild Bunch, d’où sortent également Massive Attack. Il a d’ailleurs beaucoup participé à leurs premiers albums (Blue Lines et Protection).

Le titre de son nouvel album n’est pas anodin : Tricky a grandi dans un quartier de Bristol nommé Knowle West. Encore un titre d’album qui retrace le passé du chanteur (son premier album Maxinquaye porte le nom de sa mère : Maxine Quaye).

Cet album s’inscrit dans la plus pure tradition de Tricky : un mix entre du rap, du rock, du r’n’b, etc. Et c’est peut-être finalement là le problème : bien que cet album soit très agréable à écouter, il n’est pas très original. Même si certaines chansons sortent du lot (Council Estate et Veronika), on a fortement l’impression d’avoir déjà entendu le reste.

Au final, un album bon, mais décevant.

Tracklist :
01 – Puppy Toy – 03:34
02 – Bacative – 03:51
03 – Joseph – 02:28
04 – Veronika – 03:00
05 – C’mon Baby – 03:03
06 – Council Estate – 02:39
07 – Past Mistake – 05:07
08 – Coalition – 03:58
09 – Cross To Bear – 03:45
10 – Slow – 03:22
11 – Baligaga – 03:42
12 – Far Away – 03:38
13 – School Gates – 03:47

Cet album de Tricky et les autres chez vos revendeurs habituels.

Pour vous faire votre propre idée de Tricky, rendez-vous sur son site ou son MySpace.

« Articles précédents