Indochine, Les Wampas, Miss Kittin – Stade de France – 26 Juin 2010

13:30 Concerts

Les places ayant été vendues avec un an d’avance, le premier concert du groupe mythique d’Indochine au stade de France s’est fait à guichets fermés, sans surprise.
Le concert étant programmé à 20h, j’arrive vers 18h30. Une marée humaine nous attendait à l’entrée mais nous n’eûmes aucun mal à trouver de la place sur la pelouse parmi les quelques centaines de fans déjà présents.

Après avoir patienté pendant près d’une heure et demie en mangeant un sandwich hors de prix et insipide, tout d’un coup en lettres majuscules, les mots suivants s’affichent : LES WAMPAS. Comment ? Les Wampas ? Je n’étais même pas au courant qu’il y avait une première partie, habitué à des groupes de moindre notoriété, j’écoutai avec délectation les premiers riffs et…c’est parti ! Des Wampas survoltés comme à leur habitude, un Didier vieillissant mais tellement jeune ! Une énergie débordante, une cohésion avec le public conquis dès les premiers instants, un naturel déconcertant. Ils ne seront pas restés longtemps, une demi-heure tout au plus, mais ils chauffèrent le stade tout entier. Après cette excellente prestation, on attendait la suite avec impatience..

La fosse debout n’en pouvant déjà plus, la suite nous fît l’effet d’une douche froide. Une jeune DJ fit son entrée sur la passerelle. Miss Kittin nous démontra qu’elle savait chanter…ou pas. C’est pourtant elle qui a fait la musique de la pub pour le parfum « Madame » de Jean-Paul Gaultier reprenant « 3ème sexe ». Je concède bien volontiers que la tâche soit difficile : passer derrière les Wampas plus rock que jamais pour essayer de convertir 90 000 personnes à l’électro alors qu’ils sont fans d’Indochine… Elle n’a pas atteint l’objectif mais n’en a pas paru attristé.

© Zegut

Après cet interlude peu musical, nous n’attendions plus qu’une chose : ceux pour qui nous étions venus. C’est dans une ambiance de guerre mondiale que le groupe a débarqué sur scène. Le stade de France, pour y être allé trois fois n’est pas très pratique lorsqu’on est dans la fosse et qu’on n’est pas très grand(e) mais les 5 écrans géants mis en place pour l’occasion m’ont permis de profiter pleinement du concert. Pour leur premier concert à Saint Denis, Indochine a fait durer le spectacle pendant 2h30 nous faisant partager des moments de bonheur avec « l’Aventurier », comme des moments plein d’émotions avec « Tes yeux noirs », morceau dédié à son frère Stéphane. Pour cette chanson, Nicola Sirkis avait appelé sur scène Lou, la fille de son frère et Dimitri Bodianski, le saxophoniste qui faisait parti de la formation initiale. Ce fut un grand moment de joie, de peine et de musique. Les effets musico-graphiques étaient très bons et la musique excellente comme d’habitude. Le son n’était pas trop fort ce qui nous permettait de profiter pleinement du concert. Indochine a réussi l’exploit de faire entrer 90 000 personnes en cohésion. Un pur régal. Merci à eux pour tout ça !

Retrouvez chacun de ces groupes sur leur site et MySpace respectifs :
http://www.indo.fr/http://www.myspace.com/indochineofficial
http://www.wampas.com/http://www.myspace.com/wampas
http://www.misskittin.com/http://www.myspace.com/kittinmusic

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Live
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • del.icio.us
  • Slashdot
  • Technorati
  • Print
  • email
  • PDF

Laisser un Commentaire

Votre commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Veuillez noter: La modération des commentaires est activé et la validation n'est pas immédiate. Merci de ne pas réenvoyer votre commentaire.