Rodrigo Y Gabriela – 11:11

Albums Pas de commentaires

Si vous ne connaissez pas Rodrigo Y Gabriela, petit retour en arrière. Crée il y a plus de 9 ans, le duo mexicain n’a rencontré le succès qu’à la sortie de leur troisième album éponyme en 2006, alors qu’il était installé en Irlande. Ce premier album flamenco, folk, rock, jazz, métal, reprenait notamment deux titres, le premier de Led Zeppelin et le second de Metallica. Avec cette pièce, ils firent succès en Europe et dans le monde, surtout lors de leurs prestations lives.

C’est ainsi que cette magie du live les entraîne à sortir un quatrième album intitulé 11:11. En plus de reprendre ce qui a fait la réussite du précédent opus, ils ont réussi à trouver des nouveautés du coté de l’électronique et des effets, mais sans en abuser. Certains morceaux rappellent Caravan Palace, mais tous restent originaux, ce qui pourrait paraître difficile tant le style dans lequel se sont immiscés les mexicains est particulier.

Au final, un bon album, au niveau du premier, et qui nous laisse impatient pour ce qui est de la prestation sur scène.

Tracklist :
01 – Hanuman – 03:43
02 – Buster Voodoo – 04:24
03 – Triveni – 03:55
04 – Logos – 02:51
05 – Santo Domingo – 04:02
06 – Master Maqui – 05:05
07 – Savitri – 03:47
08 – Hora Zero – 05:24
09 – Chac Mool – 01:51
10 – Atman -05:51
11 – 11:11 – 04:49

Retrouver 11:11 chez tout bon disquaire.

Découvrez immédiatement Rodrigo y Gabriella via leur site, MySpace.

Les Cowboys Fringants – L’Olympia – 4 Février 2009

Concerts Pas de commentaires

Les Cowboys Fringants sont venus en France pour présenter leur nouvel album, l’Expédition.

Pour leur passage à Paris, ils ont investit l’Olympia pendant trois jours. Le second concert, du 2 février, a donc commencé à 20h20 pour trois bonnes heures. Oui, trois heures entrecoupées d’un entracte et de plusieurs rappels!

Ils ont donc commencé par jouer le titre « Droit Devant » annonçant la couleur de la soirée! En effet, ce concert était digne d’une expédition. L’ambiance a eu du mal à monter, et fut sabrée par l’entracte. Les six membres du groupe ont tout de même réussi à la relancer après cette pause malgré le son fade et faible en relief.

L’excitation du public s’est donc vraiment fait ressentir au moment du premier rappel! Dès ce moment, le groupe a su retourner cette énergie, mais peut être un peu tard.

Au final, les Cowboys Fringants nous ont offert un agréable concert, qui collait un peu trop à la version CD, et qui s’en est détaché tardivement dans la soirée! Espérons que lors de prochains passages en France, l’énergie du groupe et du public sera meilleure pour nous permettre de retrouver l’intensité dont ils savent faire preuve.

The Nightwatchman – One Man Revolution

Albums Pas de commentaires

Tom Morello, le guitariste de Rage Against The Machine puis d’Audioslave, sort enfin un album solo (Chris Cornell en a déjà sortie deux). Sous son nom d’artiste The Nightwatchman, Tom Morello a beaucoup de choses à nous dire, autrement que par la guitare. Il nous murmure tout au long de l’album des histoires et des critiques en tout genres. Quel soulagement de pouvoir enfin parler. Muet pendant de longues années, il a commencé à s’exprimer au sein d’Axis of Justice, projet mené avec Serj Tankian. Et le voilà enfin mature pour un album.

Avec sa surprenante voix suave, il nous berce, accompagné de sa guitare acoustique. Les rythmes country, et bien sur rock, accentuent d’avantages la douceur de son chant.Un chant qui pourtant n’est pas négligeable. Comme son pseudonyme peut le laisser transparaître, The Nightwatchman voit dans le noir et nous révèle toutes ses visions dans « One Man Revolution ».

Un album très agréable à écouter et qui sort, contrairement à la majorité des albums solo, de ce qu’il sait déjà faire.

Tracklist :
01 – California’S Dark – 03:59
02 – One Man Revolution – 03:25
03 – Let Freedom Ring – 05:19
04 – The Road I Must Travel – 03:50
05 – The Garden Of Gethsemane – 04:02
06 – House Gone Up In Flames – 03:23
07 – Flesh Shapes The Day – 03:43
08 – Battle Hymns – 04:35
09 – Maximum Firepower – 04:19
10 – Union Song – 03:15
11 – No One Left – 03:33
12 – The Dark Clouds Above – 02:23
13 – Until The End – 04:23

Disponible depuis le 14 mai 2007.

Écouter The Nightwatchman sur son site officiel ou son MySpace.